Non classé

Apéro – Casting la Fashion Boobs

Octobre rose 1ère partie : le Casting !
Défiler ? et pourquoi pas !!

Venez dès 19h au Grenier à l’apéro-casting pour vous informer et vous inscrire !
C’est l’occasion de vous rencontrer et peut-être vous compter comme futurs membres de l’équipe des « Bonnets Givrés », une équipe qui a décidé de se mobiliser afin de récolter des fonds pour les patientes atteintes d’un cancer et les associations qui les accompagnent.

Les Bonnets givrés s’apprêtent à prouver que la maladie n’entame pas la beauté ou la force de vivre !

On vous expliquera tout ce soir là, pour produire un défilé inédit et glamour
à la salle Ginette le vendredi 07 octobre prochain !

Atelier Couture

ANNULATION : pas assez d’inscrites ! mais on reporte en octobre ou novembre

Je couds mes protections féminines !

Venez apprendre et repartir avec votre production, atelier animé par Mitsa et Florence.
2 couturières chevronnées, du tissus, des patrons et c’est parti !
Vous pouvez apporter votre machine à coudre sinon nous en aurons 4 à partager.

Un atelier de couture pour lutter contre les déchets
Bon pour notre porte-monnaie, bon pour la planète !

8 places, donc sur réservation..participation au matériel 5 €

Mitsa est une association qui travaille sur la réduction des déchets par l’intermédiaire de l’utilisation des textiles réutilisables tels que les couches lavables, les lingettes démaquillantes, les sacs à vrac, les protections féminines, etc…

Double Concert

Les Silver Stars et les Tradles

dès 19h Les Tradles, le groupe de jeunes du Centre CIVAL Lestrade, établissement médico-social de l’ASEI vont jouer des reprises de chansons françaises qu’elles soient actuelles ou plus anciennes et leurs compositions.

Ensuite vers 20h/20h30 les Silver Stars interpréterons des reprises de rock’n roll des 60’s au 80’s.

S’il fait beau le tout sera dehors sur la terrasse devant le Grenier et un food truck sera présent pour vous régaler…


 

Escape-Game anti-gaspi

« Les oubliés du frigo ! »

Scénario : Vous êtes membre de la S.A.G.A, la Section Anti Gaspillage Alimentaire. Vous avez été appelé en urgence dans une cuisine. Le frigo est plein, le propriétaire est parti en vacances en coupant l’électricité, les aliments sont en train de se perdre. Vous avez 30 minutes avec votre équipe pour résoudre les énigmes de la cuisine et tenter de diminuer le gaspillage alimentaire de 50%.

Relevez le défi ! 
Inscrivez-vous à un des créneaux de 45 mn, dès 8 ans nous formerons des équipes de 5 personnes max.
10h, 10h45, 11h30, 12h15 – 14h, 14h45, 15h30, 16h15, 17h

C’est un jeu proposé par l’équipe de Pro-Portion qui promeut depuis 2017 la réduction du gaspillage alimentaire par l’accompagnement de projets auprès des restaurations collectives et traditionnelles, par l’animation d’événements grand public, d’ateliers de sensibilisation et de formations.

Pourquoi ce jeu ?

Le constat est que le.a consommateur.rice n’a pas conscience de la quantité de nourriture qu’il/elle gaspille, jusqu’au moment où on l’amène à la mesurer. S’il/elle considère que les autres gaspillent beaucoup, il/elle ne se perçoit généralement pas lui/elle-même comme un.e acteur.rice du gaspillage.

C’est pour cela que nous décidons d’aborder les problématiques du gaspillage alimentaire au quotidien de façon amusante. Les avantages de l’escape game sont :

  • Forger l’esprit d’équipe
  • Résoudre des énigmes en réfléchissant à une thématique donnée
  • Aborder la notion du gaspillage alimentaire
  • Appréhender les solutions pour réduire le gaspillage alimentaire chez soi

Rencontre Hervé Kempf

Les réservations sont complètes
mais vous pouvez vous inscrire en liste d’attente par simple mail avec un téléphone,
en cas de désistement nous vous contacterons.

Capitalisme et écologie peuvent-ils faire bon ménage ?

Le capitalisme est-il le mal profond de notre société ? Ce terme longtemps mis à l’écart du débat public surgit de plus en plus lorsqu’on réfléchit à l’état de notre monde actuel, aux alternatives.

Comment le caractérise-t-on et pourquoi faudrait-il se poser la question d’une rupture avec lui pour espérer un monde meilleur, un monde vivable ? Ce sont les interrogations, entre autres, auxquelles nous vous proposons de discuter avec Hervé Kempf, au sujet de son dernier ouvrage que crève le capitalisme sorti en septembre 2020 aux éditions du Seuil.

La librairie Escalire proposera une table de livre sur le même sujet.


A propos de l’auteur :
Hervé Kempf est journaliste. Il participe à la création du site Reporterre en 20073, dont il est le rédacteur en chef, et Le magazine de l’environnement en 1989. Il travaille à l’émission télévisée Sauve qui Veut (France 2) au sein de l’agence CAPA (1991-1992), puis assure la rubrique « Sciences » de Courrier international (1992-1995), et les rubriques « Technologie » et « Écologie » dans le magazine La Recherche (1995-1998), et ensuite entre au quotidien Le Monde (1998-2013) pour couvrir le domaine environnemental, notamment les sujets relatifs aux négociations climatiques et aux organismes génétiquement modifiés. Il crée en janvier 2009 la chronique hebdomadaire « Écologie » du quotidien et en assure la rédaction. (source wikipedia)
Il est l’auteur d’une douzaine d’ouvrage qui traite de l’écologie au sens large.

A propos de Reporterre (pris sur le site du journal, https://reporterre.net):
La ligne rédactionnelle de Reporterre est de considérer que la question écologique est la question politique essentielle du début du XXIe siècle. L’écologie est politique, et ne peut se réduire à des questions de nature et de pollution — même si nous suivons attentivement ces questions vitales.
L’écologie engage le destin commun, engage l’avenir, sa situation découle largement des rapports sociaux : c’est donc bien une écologie politique et sociale que Reporterre présente et discute. Ainsi, le « quotidien de l’écologie » veut proposer des informations claires et pertinentes sur l’écologie dans toutes ses dimensions, ainsi qu’un espace de tribunes pour réfléchir et débattre.

Impartial et non partisan, Reporterre est en empathie avec les mouvements écologiste, altermondialiste, et alternatif. Notre point de vue ? La crise écologique est le problème fondamental de la situation présente.

Il entend aussi relayer toutes les initiatives qui montrent que les alternatives au système dominant sont possibles et réalistes.

Sécurité Sociale de l’Alimentation

Projection et débat autour du film La Sociale

Comme en 1946 avec la création de la sécu et du régime générale, ce « le déjà là » amortisseur de la crise Covid, est une formidable réalisation à reprendre pour construire une nouvelle branche de la Sécurité Sociale : la Sécurité Sociale de l’Alimentation !

contexte : Avant même le Covid-19, 5 millions de personnes en France dépendaient déjà de l’aide alimentaire pour se nourrir. Avec le confinement imposé par le gouvernement, le chômage technique de milliers de personnes, la fermeture des marchés ainsi que l’effondrement de l’intérim ont provoqué une baisse importante et brutale des revenus des précaires. De plus, avec la fermeture des établissements scolaires, de nombreux enfants ne peuvent plus déjeuner gratuitement à la cantine.

De plus, l’alimentation est dominée par des systèmes alimentaires agro-industriels gourmands en ressources, mis en cause dans les changements climatiques, pauvres en emplois et fournissant des aliments de mauvaise qualité nutritionnelle à l’origine de pathologies multiples.

Aussi, depuis quelques années, l’idée d’une Sécurité sociale de l’alimentation fait son chemin…


Déroulé de la soirée :
> Film la sociale
Nous vous proposons de comprendre ensemble autour du film, les différents mécanismes qui ont conduit à sa création
> pause dinatoire (participation libre au buffet)
> débat animé par des membres du réseau salariat

Réservations conseillées en ligne bientôt sinon sur place

POUR en finir avec la faim et la malbouffe
POUR redonner du sens à l’agriculture et à une filière de l’alimentation plus cohérente.
POUR nous préserver avec la planète,
POUR une nourriture SAINE POUR TOUS-TES

en savoir plus :
Sites : www.reseau-salariat.info
et https://securite-sociale-alimentation.org/

Vidéos : Le salaire à vie  par Usul –
Le salaire à vie…  par le Groupe de Réflexion Stéphanois
Livres :  B Friot  : Émanciper le travail  et avec F. Lordon En Travail

Soirée latino-américaine

Une soirée en deux parties, sous le signe du partage et du Rio de la Plata

Le dúo Arroyito (ruisseau en français), né en 2014, est un duo composé de Victoria de la Puente (chant) et Nehuén Rapoport (guitare et chant), deux jeunes argentins diplômés de l’École de Musique dans l’orientation ‘Folklore Argentin’ (Buenos Aires).
Actuellement basés à San Carlos de Bariloche dans la Patagonie argentine, ils parcourent grâce à leur musique une grande partie de l’Argentine, d’Amérique Latine et d’Europe. Un des moteurs de cet ensemble est celui de l’échange avec d’autres cultures à travers la musique et les voyages, et la diffusion de la musique argentine dans différentes parties du monde.
C’est d’ailleurs le partage et l’amitié qui permettent au duo, actuellement en tournée européenne, de faire une escale inattendue et inespérée à Castanet-Tolosan aux côtés de Gabriel Mallada, pour nous présenter leur répertoire de compositions propres et d’arrangements de classiques folkloriques argentins.   

Ces deux artistes de la Patagonie nous invitent à connaître leur monde à travers leur poésie et leur musique, capturées dans leur récente production discographique intitulée « Raigal » et sortie en 2021. 

Un petit aperçu : Clip Soy del Sur / Pour en savoir plus : Site web

Gabriel Mallada est un auteur, compositeur, guitariste et interprète uruguayen basé en France à Castanet-Tolosan depuis 2014. Gabriel Mallada ne réduit pas l’horizon artistique à son pays d’origine et se définit plus facilement comme un chanteur latino-américain. Entre chanson populaire et chanson urbaine, Gabriel se distingue tant par ses compositions que par le contenu de ses paroles. 
Chanteur engagé sans conteste, il témoigne de la réalité sociale qu’il observe…
engagé de par les causes qu’il défend et les valeurs qu’il véhicule, il touche des thèmes aussi variés que l’exil, la pauvreté, l’amour, l’injustice sociale ou l’enfance. Amoureux de sa terre il s’attache également à dépeindre les paysages uruguayens… le tout délivré avec une grande sensibilité et une grande poésie. 25 ans se sont écoulés depuis ses débuts, des années pendant lesquelles toutes les nouveautés, découvertes et le contact avec d’autres cultures furent l’objet d’apprentissage. 

C’est précisément le résultat de ces apprentissages que Gabriel nous livre dans « Solo Vivo » son dernier album dont il nous offrira quelques-unes de ses chansons à l’occasion de ce concert aux côtés du Duo Arroyito.

Un petit aperçu : Video Estelas de Heracles / Pour en savoir plus : Site web


Le bar sera bien sûr ouvert dès 18h

Méditer, pour quoi faire ?

Les bienfaits de la méditation

Méditer n’est pas une promesse de plus à notre bien être.
Il y a de nombreuses méthodes pour cela.

Méditer, c’est aller à la rencontre de soi-même chaque jour.
Quels avantages y a t-il à s’asseoir immobile dans le silence ?
Ce sont les réponses que je tenterai de vous apporter avec des explications les plus concrètes possible
(pas d’initiation dans ce cadre).

L’intervenante, Laetitia Mayeur est coresponsable du dojo zen de Toulouse et pratique la méditation zen depuis 1980.

Fresque de la Biodiversité

La Fresque de la Biodiversité est un atelier ludique, collaboratif et créatif pour comprendre de manière simple la complexité de la Biodiversité ainsi que les causes de son érosion. 

Les participants doivent retrouver les liens entre les 39 cartes distribuées en 5 lots pour comprendre ce qu’est la Biodiversité, ce qu’elle apporte et ce qui la dégrade. 
L’atelier se termine par un debriefing et une réflexion collective sur les actions qui peuvent être mises en place pour la préservation de la biodiversité.

Merci d’être à l’heure pour commencer l’atelier (3H) à l’heure 🙂
Le Café sera lui en service dès 18h…
Réservation demandée – 15 places max.

La Fête des possibles

2nd édition Castanénne (2019) de cet événement national

un Forum des associations locales qui oeuvrent pour la Transition(s)

Cette fabuleuse fête de tous les possibles se passe sur la place du poids public (en face la mairie)
et dans le jardin des frères lumières (arrière MJC)

Le PROGRAMME complet ici

• Tu veux y « bénévoler », ce formulaire est là pour ça !
avant, pendant, après, pour une heure ou plus…

à l’installation, l’accueil, la buvette, rodies pour les concerts…

La Mobilité qui te plait

En train, à vélo ou à peutons… tout pour bouger mieux

Le Grenier se remet en selle pour participer à cette après-midi lancée par la Mairie

Mai mobile et immobile

 • 14 h à 16 h Atelier Vélo aux Fontanelles
Venez diagnostiquer vos biclous et apprendre à réparer avec nous ou juste faire vos curieux 🙂

• 14 h à 18 h en Vélo Simone ! en continu sur le Grenier*
  Viens pédaler sur place et pourtant faire avancer Micheline !
+ Quizz vélo (gagne ton kawa ou ton sirop) + sondage école-vélo
+ exposition de vélo et autres engins
et la buvette !

  16 h à 17 h Vélorution 
Troupeau de vélo en folie pour un aller-retour dans la ville…
Rdv au Grenier* à 15h30 pétaradante !
Tu peux décorer ta monture, inviter cousine sur son skate et mamie en trottinette tout le monde est le·la bienvenue ! circuit facile, lent et sécurisé, retour au point de départ.

En fait tu rêves de participer et venir dans la danse avec l’équipe du Grenier c’est l’occasion de nous tester…

* Le Grenier, 16 bis avenue de Toulouse

Numérique et écologie ?

Conférence « Développement du Numérique et écologie, est-ce bien raisonnable ? »
Avec Françoise Berthoud,

On sait aujourd’hui qu’il y a un coût environnemental à nos avancées technologiques. 
On sait aussi que l’obsolescence programmée limite l’espérance de vie de nos appareils numériques et entraîne, de fait, une sur-production des ressources limitées dont nous avons besoin pour continuer à innover en la matière. 

Quels sont concrètement les impacts sur l’environnement des avancées technologiques dans le numérique ? 

Françoise Berthoud est ingénieure de recherche au CNRS et experte des impacts environnementaux du numérique. Elle a co-construit et dirige le groupe EcoInfo depuis une dizaine d’années. https://ecoinfo.cnrs.fr/